Décanter le vin

Décanter le vin, pourquoi effectuer cette procédure?

Décanter le vin

Selon une définition apportée à la décantation, il est écrit que c’est une étape facultative et controversée du service du vin, qui consiste à verser le vin de sa bouteille dans un autre récipient appelé décanteur “. En réalité, il y a presque autant de théories sur la décantation qu’il y a de styles de carafes elles-mêmes. La carafe étant l’accessoire dont vous avez besoin pour accomplir cette tâche, votre choix se fera dans le site carafe-a-decanter.

Si l’objectif est de maximiser le plaisir visuel et sensoriel du vin, on peut dire que ceux qui décantent toujours, quel que soit le vin, n’ont jamais tort, alors que ceux qui ne décantent jamais le sont très souvent. La raison en est que le processus de décantation, s’il est effectué correctement, sépare le vin de ses sédiments, donc, si vous ne voulez pas de sédiments dans votre verre, vous devez le décanter.

Le grand Professeur Peynaud, homme de l’année 1990 de Decanter et père de la viticulture française moderne, était formel sur le sujet dans Le Goût du Vin, traduit par Michael Schuster (Macdonald Orbis, 1987) : ” Seules les bouteilles qui ont un dépôt doivent être décantées, quelle que soit la nature du dépôt et l’âge de la bouteille “.

La décantation, controversée ou non, n’est généralement considérée comme nécessaire que pour les grands vins. Avant que les vignerons ne maîtrisent l’art de la clarification par filtration, tous les vins jetaient un dépôt naturel et étaient servis en carafes, carafes ou carafes. Aujourd’hui, le savoir-faire de la cave s’accompagne de la demande des supermarchés pour que les vins de tous les jours, qui sont généralement à boire jeunes, soient étoilés.